NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Au Burkina Faso, l’armée démunie face au péril djihadiste


Au Burkina Faso, l’armée démunie face au péril djihadiste
Des soldats à Ouagadougou, en 2015. | PHOTO: SIA KAMBOU / AFP
Selon le dernier bilan, 24 militaires ont péri, lundi, dans une attaque perpétrée contre une caserne dans la province du Soum.
 
L’armée du Burkina Faso a connu, lundi 19 août, sa journée la plus noire depuis que ce pays d’Afrique de l’Ouest est devenu, début 2016, la cible de groupes armés extrémistes. Affiliés à Al-Qaida ou à l’organisation Etat islamique, ceux-ci étendent la terreur dans le Sahel et au-delà sans que les forces de sécurité nationales et étrangères déployées dans la région parviennent à l’endiguer.
 
Selon un communiqué publié mardi par l’état-major général des armées, le bilan de cette attaque menée par « des groupes armés terroristes » contre la caserne de Koutougou (extrême nord sahélien du Burkina, proche de la frontière malienne) s’élève, du côté des militaires, à 24 morts, 7 blessés et cinq disparus. « Le 19 août est une tache noire dans la vie de notre armée car c’est la première fois que nous avons [un tel] nombre de victimes. C’est un bilan lourd, c’est un bilan qui nous interpelle », a écrit le président, Roch Marc Christian Kaboré.
 
« L’attaque d’envergure » du détachement militaire a eu lieu « au petit matin », a précisé l’état-major. Le nombre d’assaillants était, semble-t-il, très élevé : « une centaine d’hommes armés, avec des drapeaux noirs », équipés d’armes lourdes et de fusils d’assaut de type « kalachnikov », selon une source sécuritaire. « C’est visiblement une attaque bien préparée et coordonnée par plusieurs groupes terroristes. Ils ont tiré à l’arme lourde sur le camp de base, notamment des roquettes qui ont incendié plusieurs installations, des moyens roulants et de l’armement », a précisé une autre source citée par l’Agence France-Presse. « En réaction à cette attaque barbare, une vaste opération aérienne et terrestre de ratissage a permis de neutraliser de nombreux assaillants », a assuré l’état-major, sans plus de précision.
 
 
 
Deux sources de violences
 
Mardi soir, l’attaque n’avait pas encore été revendiquée. Mais la nature militaire de la cible, le mode opératoire et la localisation semblent désigner les groupes djihadistes évoluant dans cette région. Car cette zone est également en proie aux affrontements intercommunautaires commis par des groupes dits « d’autodéfense ».
 
La conjugaison de ces deux sources de violences, qui s’alimentent par un cycle de représailles, se traduit d’ores et déjà par une situation alarmante pour les civils. Un décompte du bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) indique que le nombre de personnes déplacées au Burkina en raison des violences est passé de 47 000 à 239 000 de janvier à juillet. Près de la moitié d’entre elles sont originaires du Soum, division régionale incluant Koutougou. On en comptait dix fois moins un an auparavant. Ces attaques de diverses origines ont également fait plus de 500 morts ces derniers mois sur tout le territoire. L’OCHA alerte sur « une dégradation sans précédent de la situation humanitaire dans le pays (…) consécutive à l’escalade de la violence ».
 
Dans un rapport remis mi-juillet au secrétaire général de l’ONU, l’équipe d’appui analytique et de surveillance des sanctions onusiennes à l’encontre de l’Etat islamique et d’Al-Qaida s’inquiétait en effet de « l’ambition et de l’emprise croissantes des groupes terroristes au Sahel et en Afrique de l’Ouest ». Le Burkina Faso – considéré jusqu’à récemment comme un havre de paix alors que le Mali, son voisin, s’enfonçait dès 2012 dans la guerre – illustre ce constat.
 
Pour l’étayer, les enquêteurs précisaient dans leur rapport les liens qui unissent dorénavant différents groupes armés du Burkina et du Mali qui se jouent des frontières poreuses et inamicales séparant administrativement des Etats faibles. « La katiba Serma, qui opère au sud de Douentza et de Hombori [au Mali], fait le lien entre JNIM [Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin ou « Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans », affilié à Al-Qaida] et Ansaroul Islam », écrivaient les rapporteurs. Cette dernière entité, Ansaroul Islam, est considérée comme le premier groupe islamiste militant à s’être implanté au Burkina Faso et plus précisément dans la région du Soum. Leur premier fait d’armes remonte ainsi à l’attaque, de décembre 2016, contre un avant-poste militaire, tuant 12 militaires burkinabés cantonnés à Nassoumbou, un village guère éloigné de Koutougou.
 
Inquiétude
Face à la dynamique de ce péril, l’armée burkinabée semble bien démunie, comme le confirme l’attaque du 19 août. « Les moyens et les effectifs [des forces de sécurité et de défense burkinabées] manquaient », précise une source militaire dans la région du Sahel. Selon un autre spécialiste, « le fait qu’une caserne soit attaquée prouve que l’armée burkinabée n’arrive pas à monter en puissance ». « Mal payée, mal équipée, sans moyen de projection tels que des hélicoptères et, face à des combattants déterminés, l’armée n’est pas adaptée pour répondre à la menace », ajoute-t-il.
 
A sa décharge, ni les opérations ciblées des 4 500 militaires français de l’opération « Barkhane » contre des chefs de groupes djihadistes, ni le déploiement d’une dizaine de milliers de casques bleus au Mali, ni l’embryon de coalition de force régionale du G5 Sahel (Mauritanie, Niger, Mali, Burkina Faso, Tchad) ne sont parvenus à contenir ces groupes qui progressent vers le golfe de Guinée et empiètent de plus en plus sur les frontières du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo.
 
Preuve de l’inquiétude que cette question provoque, les présidents des quinze pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sont convenus d’un sommet extraordinaire dans la capitale burkinabée, Ouagadougou, prévu le 14 septembre. L’objectif, pour le président ivoirien, Alassane Ouattara, est de débattre des questions sécuritaires afin « de mieux coordonner [leurs] efforts et de prendre toutes les mesures nécessaires pour essayer de combattre le terrorisme ».

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Le saxophoniste Manu Dibango est mort des suites du Covid-19, annoncent ses proches

Le saxophoniste Manu Dibango est mort des suites du Covid-19, annoncent ses proches
Mar 24 Mar 2020 | dans Culture

Le 18 mars, un communiqué publié sur sa page Facebook annonçait son hospitalisation, à la suite d’une infection par le coronavirus.   Ses fans l’appelaient « Papa Manu », « Le Doyen » ou simplement « Manu ». ... Lire la suite >

RDC: l'ex-ministre de la Santé Oly Ilunga condamné pour détournement de fonds

RDC: l'ex-ministre de la Santé Oly Ilunga condamné pour détournement de fonds
Mar 24 Mar 2020 | Source : rfi.fr ... | dans Autres Actus

En République démocratique du Congo (RDC), l’ancien ministre de la Santé Oly Ilunga Kalenga et son ancien conseiller financier Ezechiel Mbuyi Mwasa ont été condamnés ce lundi 23 mars à cinq ans de travaux forcés pour le détournement... Lire la suite >

Lutte contre le terrorisme en Afrique : « La France et les Etats-Unis sont de moins en moins alignés »

Lutte contre le terrorisme en Afrique : « La France et les Etats-Unis sont de moins en moins alignés »
Mar 04 Février 2020 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Pour Elie Tenenbaum, chercheur à l’IFRI, Washington est moins préoccupé par la menace terroriste que par la présence de la Chine et de la Russie sur le continent.   La ministre française des armées, Florence Parly, a annoncé dimanche... Lire la suite >

Ces millions de dollars que la Libye perd du fait des blocus pétroliers

Ces millions de dollars que la Libye perd du fait des blocus pétroliers
Mar 04 Février 2020 | Source : lepoint.fr ... | dans Economie

PERTE. Fermeture des champs pétrolifères et blocus des ports ont entraîné une perte de plus de 560 millions de dollars, selon la National Oil Corporation.   Au-delà des graves conséquences sur la vie des Libyens, la guerre qui sévit dans... Lire la suite >

L'enlisement français au Sahel questionné

L'enlisement français au Sahel questionné
Ven 24 Jan 2020 | Source : lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Les mesures annoncées lors du sommet de Pau autour du G5 Sahel suffiront-elles à ramener la paix dans la région ? Éléments de réponse.     Lors du sommet qui s'est tenu à Pau le 13 janvier 2020, date du septième... Lire la suite >

« Au Burkina, la chefferie traditionnelle peut restaurer le dialogue et la cohésion sociale »

« Au Burkina, la chefferie traditionnelle peut restaurer le dialogue et la cohésion sociale »
Ven 24 Jan 2020 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Titinga Frédéric Pacéré est l’un des premiers signataires de « l’Appel de Manega » pour « la paix et la réconciliation » d’un pays durement frappé par les violences djihadistes.     Un dicton... Lire la suite >

Cameroun : Paul Biya reprend l'initiative en libérant le chef de l'opposition

Cameroun : Paul Biya reprend l'initiative en libérant le chef de l'opposition
Dim 06 Oct 2019 | Source : lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Après avoir fait preuve d'intransigeance, le chef de l'État, qui vient d'ordonner la libération de son principal opposant Maurice Kamto et de ses partisans, ainsi que celles de détenus liés à la crise anglophone, semble jouer l'apaisement.   En... Lire la suite >

Le Burkina Faso au bord de l’effondrement

Le Burkina Faso au bord de l’effondrement
Dim 06 Oct 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Une grande partie du territoire échappe désormais au contrôle de Ouagadougou qui commence à peine à sortir du déni face à la multiplication des attaques des groupes armés et des milices dites « d’autodéfense ».   Il... Lire la suite >

Au Burkina Faso, des milliers d’écoles privées de rentrée à cause du terrorisme

Au Burkina Faso, des milliers d’écoles privées de rentrée à cause du terrorisme
Dim 15 Sep 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’Afrique fait sa rentrée (4). Depuis 2014, le pays est touché par des attaques de plus en plus nombreuses et meurtrières qui ont mis au chômage forcé plus de 9 000 professeurs.     Un petit cahier rouge est posé à côté... Lire la suite >

Affaire des 15 millions de dollars en RDC: malaise à la présidence

Affaire des 15 millions de dollars en RDC: malaise à la présidence
Dim 15 Sep 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Economie

C’est un pavé dans la mare de la rentrée politique congolaise. Depuis plusieurs semaines, l’affaire dite des « 15 millions » de dollars présumés disparus des comptes du Trésor défraie la chronique en RDC et éclabousse la présidence... Lire la suite >

Burkina : Diendéré et Bassolé, le sabre et le velours de Compaoré

Burkina : Diendéré et Bassolé, le sabre et le velours de Compaoré
Mar 03 Sep 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'un a servi dans les armes, l'autre dans la diplomatie : condamnés respectivement lundi à 20 et 10 ans de prison au terme du procès du putsch raté de 2015 au Burkina Faso, Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, généraux aux personnalités... Lire la suite >

Afrique du Sud: la fièvre xénophobe sème le chaos à Johannesburg

Afrique du Sud: la fièvre xénophobe sème le chaos à Johannesburg
Mar 03 Sep 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Société

En Afrique du Sud, ces dernières heures ont été marquées par la violence contre les ressortissants étrangers (africains). Depuis dimanche 1er septembre, des centaines de magasins ont été vandalisés et on compte trois morts, selon autorités... Lire la suite >

Gabon - Demande d'expertise médicale : un peu d'air pour Ali Bongo

Gabon - Demande d'expertise médicale : un peu d'air pour Ali Bongo
Ven 23 Aoû 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La juge chargée d'examiner la demande d'expertise médicale formulée par l'opposition gabonaise pour évaluer la capacité du président Ali Bongo à gouverner après son AVC a été suspendue de ses fonctions.   Paulette... Lire la suite >

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence
Lun 05 Aoû 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président nigérian Muhammadu Buhari, élu à 76 ans pour un second mandat en février, n'a toujours pas de gouvernement, mais les noms qu'il a soumis au Parlement pour approbation la semaine dernière suscitent déjà la polémique.   Ainsi... Lire la suite >

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine
Lun 05 Aoû 2019 | dans Economie

En théorie, la nouvelle monnaie de la Cédéao, baptisée éco, doit entrer en circulation en 2020. Mais c’est sans compter les difficultés inhérentes à sa mise en place, et aussi les réticences de certains pays de l’UEMOA à... Lire la suite >

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le nombre de migrants présents à bord de l’embarcation ayant coulé dans la nuit de mercredi à jeudi demeure incertain, les chiffres fluctuant selon les sources.   Les corps de 62 migrants ont été repêchés vendredi 25 juillet... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

ACTE Côte d'Ivoire / Le 10e anniversaire célébré dans la ferveur
Lun 02 Sep 2019 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS