NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Les déboires d’Orange à Abidjan


Les déboires d’Orange à Abidjan
Le reponsable « réseaux » d’Orange Côte d’Ivoire Adama Meite dans les locaux d’un centre technique incendié à Abidjan, le 26 mai 2018. | PHOTO: SIA KAMBOU/AFP
Après le vol de câbles de cuivre, le leader du marché ivoirien de la téléphonie fait face à de graves dégradations de ses installations de fibre optique.
 
Un énorme incendie dans un centre technique majeur d’Abidjan, le 30 avril, qui serait selon les premiers éléments d’enquête, d’origine criminelle. Depuis, de nombreux vols et actes de sabotage sur de multiples installations. Le scénario d’un mauvais film ? Non, « un phénomène réel et de plus en plus vaste », selon Mamadou Bamba, le directeur général d’Orange Côte d’Ivoire. Souriant, mais visiblement exaspéré par la situation, lorsqu’il reçoit Le Monde Afrique au siège de son entreprise, le patron est persuadé que l’on veut nuire aux activités de cette dernière.
 
Orange Côte d’Ivoire a débuté « depuis plusieurs mois » et jusqu’à fin juillet une modernisation de son réseau à Abidjan, en remplaçant progressivement les câbles de cuivre par de la fibre optique. « Un travail long, minutieux, qui doit nous permettre de délivrer de meilleurs services et d’éviter, justement, le vol du cuivre, très prisé sur les marchés et auquel nous sommes confrontés comme tout opérateur mobile, explique-t-il. Or aujourd’hui, ce sont ces nouvelles installations qui sont visées. Des individus entrent dans les chambres par lesquelles passe la fibre, la sectionnent ou enlèvent des boîtiers qui n’ont quasiment aucune valeur économique à la revente. Ce qui est visiblement recherché, c’est donc l’interruption pure et simple du service. »
 
A tel point que la filiale du géant français, leader du marché ivoirien de la téléphonie mobile (13 millions de clients, 42 % de parts de marché) a décidé, au début du mois de juin, de suspendre le déploiement de la fibre optique et de pousser un véritable coup de gueule. « Ces attaques régulières sont de nature à remettre en question les investissements importants qu’Orange consent chaque année dans la modernisation de son réseau afin de garantir la qualité de l’expérience de ses clients », conclut fermement le communiqué de presse publié à la mi-juin.
 
L’âge d’or des opérateurs
 
Pour l’opérateur, la facture risque d’être très salée. Car si l’investissement, près de 15 milliards de francs CFA (22 millions d’euros) pour installer la fibre optique à Abidjan est important, les pertes dues aux actes de malveillance (70 coupures de câbles par mois en moyenne) commencent à s’accumuler elles aussi. Ce sont pas moins de 2 milliards de francs CFA d’équipements qui ont été perdus lors du récent incendie, auxquels s’ajoutent les frais de réparation des installations (plusieurs milliards de francs CFA) et les pertes d’exploitation, en cours d’estimation.
 
Une goutte d’eau, en regard du chiffre d’affaires de 112 milliards de francs CFA réalisé rien qu’au premier trimestre de cette année 2018 sur la téléphonie mobile (hors Internet, fixe et banque mobile) par Orange Côte d’Ivoire ?
 
Pour Mamadou Bamba, il faut en finir avec « le mythe » de l’opérateur de téléphonie qui engrange sans effort des milliards de francs CFA. Si cette époque a peut-être existé, elle est désormais « révolue », selon le directeur général, qui explique que la guerre des prix entre concurrents, l’arrivée des géants du web (Google, Facebook, WhatsApp, Snapchat, etc.), mais aussi la fiscalité « très lourde » du secteur des télécoms en Côte d’Ivoire impactent les performances des opérateurs ivoiriens.
 
« Nous évoluons dans un secteur où les mutations technologiques sont extrêmement rapides, en comparaison à bien d’autres. La 4G à peine déployée dans le monde, voici que l’on se prépare déjà à la 5G. Ce sont des virages technologiques que l’Afrique, et plus particulièrement la Côte d’Ivoire, ne peuvent rater. Mais, pour les prendre, il faut énormément d’investissements. En tant qu’opérateur, nous assumons notre part en investissant massivement dans la modernisation des réseaux. Mais il faut aussi que l’Etat nous soutienne dans la protection de ces équipements pour que nos investissements ne partent pas en fumée », explique Mamadou Bamba.
 
« Il faut une prise de conscience collective »
 
Du côté de l’Etat justement, on estime que c’est d’abord « l’opérateur, comme toute entreprise, [qui] est le premier responsable de la sécurisation de ses actifs », explique André Apété, directeur de cabinet du ministre de la communication et de l’économie numérique et de la poste. Il ajoute : « Si celui-ci est dépassé, il lui revient d’exprimer clairement à l’Etat ses besoins, en termes de sécurisation. Nous avons convoqué les équipes d’Orange, il y a une dizaine de jours, pour qu’elles nous transmettent une cartographie précise de leurs installations, près d’un millier de chambres de tirage rien qu’à Abidjan. Nous l’attendons toujours. Lorsque nous l’aurons reçue, nous verrons comment nous pourrons les aider. Nous réfléchissons notamment, en collaboration avec le ministère de l’intérieur, à l’utilisation de la vidéosurveillance à certains endroits stratégiques. »
 
Orange, qui fait pour le moment appel à des équipes de surveillance privées, affirme qu’elle ne pourra, de toute façon, « mettre un gardien devant chaque chambre de tirages de câbles, disséminée sur le territoire ivoirien. Il faut une prise de conscience collective ». La société demande surtout à l’Etat de lutter contre le phénomène en sensibilisant particulièrement les policiers et la population sur les conséquences économiques que ces actes ont sur l’activité des entreprises et des services publics. « Surtout, il faudrait que les plaintes que nous déposons soient prises au sérieux et que les investigations aillent jusqu’au bout », conclut Mamadou Bamba.
 
Reste alors la question que tout le monde se pose : qui veut la peau d’Orange Côte d’Ivoire ? Aux enquêtes, « toujours en cours », selon les autorités, d’y répondre.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

De Reims à Conakry, le retour forcé et les rêves avortés de Mouminy

De Reims à Conakry, le retour forcé et les rêves avortés de Mouminy
Mar 11 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Alors qu’un pacte migratoire vient d’être adopté à Marrakech, ce jeune homme, arrivé en France à 16 ans, a été expulsé en Guinée et contraint d’interrompre ses études.   Du paysage qui défile... Lire la suite >

Ghana : ce projet de cathédrale qui met à mal la laïcité

Ghana : ce projet de cathédrale qui met à mal la laïcité
Mar 11 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

L'annonce de la construction d'une cathédrale nationale avait été faite en 2017 lors du 60e anniversaire de l'indépendance. Un an après, l'imbrication entre pouvoir et religion suscite la polémique.   La symbolique est forte. ... Lire la suite >

Sénégal : un second tour à prévoir pour la présidentielle ?

Sénégal : un second tour à prévoir pour la présidentielle ?
Jeu 06 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

Sur la base d'un sondage de l'institut Stat Info publié lundi 3 décembre, tout n'est pas encore gagné pour un K.-O. en faveur de Macky Sall, qui fait pourtant la course en tête.   Après avoir investi son candidat en grande pompe, samedi 1er... Lire la suite >

Les « gilets jaunes » vus d’Afrique : entre humour, craintes et espoirs

Les « gilets jaunes » vus d’Afrique : entre humour, craintes et espoirs
Jeu 06 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Sur un continent habitué aux mouvements de colère comme aux ingérences françaises, les internautes observent les événements avec une pointe de dérision.   Dakar, Bamako, Tunis ou Abidjan… Les images de la France insurgée ... Lire la suite >

Tchad - Idriss Déby en Israël : les vraies raisons d'un voyage inattendu

Tchad - Idriss Déby en Israël : les vraies raisons d'un voyage inattendu
Mar 04 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Qu'est-ce qui a bien pu conduire le président tchadien à effectuer sa visite en Israël alors que son pays soutient la cause palestinienne ? Éléments de réponse.   Le voyage du président tchadien en Israël, qualifié... Lire la suite >

Nigeria/corruption: demande de mandat d'arrêt contre une ex-ministre du Pétrole

Nigeria/corruption: demande de mandat d'arrêt contre une ex-ministre du Pétrole
Mar 04 Déc 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'agence anti-corruption du Nigeria va lancer un mandat d'arrêt contre l'ex-ministre du Pétrole Diezani Alison-Madueke, actuellement poursuivie au Royaume-Uni, afin qu'elle soit jugée dans son pays pour le détournement présumé de millions de... Lire la suite >

Un an après le discours de Macron à Ouagadougou, la politique africaine de la France a-t-elle changé ?

Un an après le discours de Macron à Ouagadougou, la politique africaine de la France a-t-elle changé ?
Jeu 29 Nov 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Sécurité, aide, migrations, réconciliation des mémoires… passage en revue des mesures prises par le président après ses promesses du 28 novembre 2017.   Ce fut une séquence risquée, dans « un amphithéâtre... Lire la suite >

La banque russe VTB prête par "erreur" 10,5 milliards d'euros

La banque russe VTB prête par
Jeu 29 Nov 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le deuxième groupe bancaire russe, VTB, a attribué par erreur un prêt de plus de 800 milliards de roubles (10,5 milliards d'euros) à la Centrafrique, a fait savoir la banque en réponse aux révélations de plusieurs médias.   "Il... Lire la suite >

Éthiopie : une ancienne opposante à la tête de la Commission électorale

Éthiopie : une ancienne opposante à la tête de la Commission électorale
Sam 24 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

La vague de féminisation du pouvoir éthiopien se poursuit avec la nomination de Birtukan Mideksa à la tête de la Commission électorale. Elle est attendue dans la préparation des prochaines élections en 2020.   Figure charismatique de l'opposition... Lire la suite >

RD Congo - Alain Shekomba : « On s'achemine vers des élections qui ne régleront pas la crise de légitimité »

RD Congo - Alain Shekomba : « On s'achemine vers des élections qui ne régleront pas la crise de légitimité »
Sam 24 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

ENTRETIEN. La campagne électorale a officiellement débuté ce jeudi 22 novembre dans un climat de division et de tension autour de la machine à voter. Alain Shekomba s'est confié au Point Afrique sur cette question loin d'être réglée.   Le... Lire la suite >

Elections en RDC: le dauphin de Kabila, Ramazani, présente son programme

Elections en RDC: le dauphin de Kabila, Ramazani, présente son programme
Mer 21 Nov 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Le candidat du président sortant de la RDC Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary, a promis lundi 86 milliards de dollars pour le développement du pays sur cinq ans, en présentant son programme pour l'élection présidentielle prévue le 23 décembre.   "Moi... Lire la suite >

Étudiants africains en France : ce qui va changer

Étudiants africains en France : ce qui va changer
Mer 21 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Hausse des frais d'inscription, bourses, visas facilités... Le gouvernement français veut attirer toujours plus d'étudiants étrangers, mais change de paradigme.   Édouard Philippe, le Premier ministre français, a beau citer Alain Mabanckou,... Lire la suite >

Union africaine : plus de pragmatisme et d'indépendance ?

Union africaine : plus de pragmatisme et d'indépendance ?
Lun 19 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Diplomatie

C'est une forte volonté de réformer l'Union africaine qui a marqué la présidence du Rwandais Paul Kagame. Qu'en restera-t-il à l'issue de ce sommet d'Addis-Abeba ouvert ce samedi ?   Il reste peu de temps au président rwandais... Lire la suite >

Mali : quelle sécurité pour Gao ?

Mali : quelle sécurité pour Gao ?
Lun 19 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Alors que la ville de Gao est surmilitarisée, les attentats continuent d'y sévir. Celui survenu lundi dernier conduit à s'interroger sur les inacceptables failles de son dispositif de sécurité.   Une très puissante déflagration.... Lire la suite >

Libye : la guerre de l'ombre entre la France et l'Italie

Libye : la guerre de l'ombre entre la France et l'Italie
Sam 17 Nov 2018 | dans Politique

Une conférence internationale sur l'avenir de la Libye se tient depuis lundi à Palerme. D'ores et déjà, ses résultats sont menacés par la rivalité franco-italienne.   Le feu couvait depuis l'an dernier. Mais depuis l'arrivée... Lire la suite >

Parmi les dix villes les plus menacées par le changement climatique, huit sont en Afrique

Parmi les dix villes les plus menacées par le changement climatique, huit sont en Afrique
Sam 17 Nov 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Bangui, en Centrafrique, Monrovia, au Liberia, et Mbuji-Mayi, en RDC, sont les trois villes les plus à risque.   Les menaces liées au changement climatique font peser un risque « extrême » aux deux tiers des villes africaines, en raison de la hausse de... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS