NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Manifestations interdites à Conakry contre la hausse du prix du carburant


Manifestations interdites à Conakry contre la hausse du prix du carburant
Un homme vend du carburant au « marché noir » à côté d’une station service de Conakry, en janvier 2007. | PHOTO: GEORGES GOBET/AFP
Depuis début juillet, des manifestations ont lieu régulièrement en Guinée pour protester contre des mesures d’austérité.
 
A coups de canon à eau et de gaz lacrymogènes, la police guinéenne a dispersé, lundi 23 juillet, deux marches organisées pour réclamer l’annulation de la hausse du prix du carburant. La manifestation de quelques dizaines de personnes, à l’appel des « Forces sociales », une nouvelle coalition de la société civile, avait été interdite par le gouverneur de Conakry et s’est soldée par l’arrestation de dix personnes. Après avoir été présentées au procureur de la République, elles ont été relâchées dans l’après-midi et laissées en liberté provisoire.
 
Des syndicalistes quant à eux se sont repliés à la Bourse du travail, où ils ont tenu un meeting au cours duquel ils ont annoncé « une grève générale illimitée sur toute l’étendue du territoire national ».
 
En Guinée, depuis début juillet, syndicats et membres de la société civile tentent de mobiliser contre une hausse de 25 % du prix du carburant à la pompe, passé de 8 000 francs guinéens à 10 000 francs guinéens le litre (de 76 à 95 centimes d’euros) le 1er juillet dernier.
 
A la station-service de Bambeto, en banlieue de Conakry, Moustafa Diallo soupire avant de reprendre le volant de son taxi, le réservoir à moitié plein : « Les chiffres défilent beaucoup trop vite. Je consomme 20 litres par jour, ce qui fait maintenant 200 000 francs guinéens [19 euros]. Avec ce que je donne au patron, à ma famille et à la police, où voulez-vous que je trouve une telle somme ? »
 
Malgré la grève, les manifestations et les journées « ville morte », le gouvernement ne fléchit pas car il s’agit d’un « réajustement inévitable » lié à la hausse des cours mondiaux du pétrole, selon Amara Somparé, ministre de l’information. « Nous ne produisons pas de pétrole et sommes donc soumis aux prix du marché. Les subventions représentent près de 100 milliards de francs guinéens de pertes par mois. »
 
« Les exportations de bauxite [dont le pays détient les plus grandes réserves mondiales] ont été multipliées par trois en un an mais cela ne s’est pas traduit proportionnellement dans les recettes, précise un économiste. Le Fonds monétaire international [FMI] a donc formulé une série de recommandations. En février, le gouvernement s’est engagé en choisissant les mesures les plus simples à appliquer mais pas forcément les plus équitables. »
 
« Droits régaliens »
 
« Il fallait réduire des dépenses ! s’insurge Abdourahman Sano, membre de la société civile. Le train de vie de l’Etat est insupportable, de hauts cadres s’enrichissent, 87 % des marchés publics sont passés de gré à gré et on accorde des exonérations ahurissantes aux compagnies minières. »
 
« Le riz, le sac de charbon, tout a augmenté ici, car l’économie repose sur le transport routier », explique Souleymane Diallo, un bijoutier qui a décidé de fermer boutique en signe de protestation. « Pour limiter cette inflation, nous subventionnons les produits de première nécessité, assure Amara Somparé. Les importateurs de riz se sont engagés à ne pas augmenter leurs prix. »
 
Le 16 juillet, à l’appel des Forces sociales, quelques milliers de personnes étaient descendues dans les rues de Conakry aux cris de « 8 000 c’est bon, 10 000 c’est non ! » en référence à l’augmentation du prix du carburant. « Pour la première fois depuis dix ans, nous parlons à nouveau d’une seule voix ! », se félicite l’un des membres de la nouvelle coalition. Mais, derrière cette apparente unité, « il y a des intérêts, des luttes d’ego, des ambitions politiques », décrypte un diplomate, plutôt pessimiste sur l’avenir du mouvement.
 
Parallèlement, les syndicats dénoncent une mesure « unilatérale ». « Le gouvernement devait nous appeler plutôt que d’agir en pharaon », regrette Mamadou Mansaray, secrétaire général adjoint de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée. « Il n’y a pas eu suffisamment de concertation, concède le ministre Amara Somparé. Mais rien ne nous oblige à consulter les syndicats. Il est temps de rétablir l’Etat dans ses droits régaliens. »

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Soudan: face

Soudan: face
Mer 22 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Drapeaux soudanais brandis, "V" de la victoire et cris de ralliement: les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum restent déterminés à obtenir un transfert du pouvoir au civil, malgré l'impasse dans les négociations... Lire la suite >

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin
Mer 22 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En poste au Bénin pour l’Union européenne, Rafal Lapkowski a croisé la route de Fiacre Gbédji, tué par les ravisseurs des otages libérés le 10 mai. Portrait.   Nous sommes venus nous installer au Bénin en 2014. Un pays d’Afrique... Lire la suite >

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?
Mer 08 Mai 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Jusqu'à présent, en Afrique de l'Ouest, les zones peu sûres se trouvaient près des trois frontières du Burkina Faso, du Niger et du Mali. La situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région. Explication.   Les... Lire la suite >

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »
Mer 08 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

A Tripoli et Bamako, Paris soutient les autorités légitimes tout en apportant son aide à des forces rivales jugées plus à même de lutter contre le terrorisme, observe notre chroniqueur.   Chronique. Confrontée depuis un mois à une... Lire la suite >

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours
Mar 07 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé dans un rapport publié lundi "un recours régulier à la torture et à la détention au secret" des autorités camerounaises contre des séparatistes... Lire la suite >

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée
Mar 07 Mai 2019 | dans Autres Actus

Le corps du guide des touristes a été retrouvé dans le parc de la Pendjari, à la frontière avec le Burkina Faso, pays en proie à une multiplication des attaques terroristes.   Deux touristes français sont portés disparus depuis ... Lire la suite >

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »
Ven 03 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon Amnesty International, le droit de manifester fait l’objet d’une interdiction totale et systématique au pays d’Idriss Déby.   Tribune. Les Tchadiens arrêtés jeudi 25 avril lors d’une manifestation interdite contre la vie chère... Lire la suite >

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »
Dim 28 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Que se passe-t-il donc au Bénin qui justifie l'absence de l'opposition aux élections législatives de ce dimanche 28 avril  ? Éléments de réponse avec Mathias Hounkpe, de l'Open Society Initiative for West Africa.   Le... Lire la suite >

Le cauchemar de l'inflation hante

Le cauchemar de l'inflation hante
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le cauchemar de l'inflation est de retour au Zimbabwe. Malgré la suppression de la parité fixe entre la pseudo-monnaie locale et le dollar américain, les prix n'en finissent plus de grimper, réduisant à néant les promesses de sortie de crise du gouvernement.   Dans... Lire la suite >

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ancien président de la Cour suprême du Nigeria a fait appel de sa condamnation à dix ans de suspension de toute fonction publique pour corruption, ont déclaré vendredi ses avocats.   Walter Onnoghen, qui était le plus haut magistrat du pays,... Lire la suite >

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale
Jeu 18 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La communauté internationale reste mercredi divisée sur l'offensive lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli, capitale libyenne et siège du gouvernement d'union (GNA) ciblée mardi soir par des tirs de roquettes qui ont fait six nouveaux morts.   Soumis... Lire la suite >

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »
Jeu 18 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’universitaire Youssouf T. Sangaré analyse la situation sécuritaire du Mali et la montée en puissance d’un islam politique.   Tribune. Le 23 mars, plus de 160 habitants du village d’Ogossagou, essentiellement des Peuls, furent massacrés.... Lire la suite >

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent
Jeu 11 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

« CARNET DE SANTÉ ». En Afrique, ce commerce illicite serait à l’origine de plus 100 000 décès par an, selon l’Organisation mondiale de la santé.   La nuit tombe sur Lagos. C’est l’heure où l’Obalende... Lire la suite >

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?
Jeu 11 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Alors que l'offensive du maréchal Haftar vers Tripoli se poursuit, plusieurs acteurs de la communauté internationale continuent à avancer leurs pions. Par Patrick Forestier   Le maréchal Khalifa Haftar pourra-t-il gagner la bataille de Tripoli ? Ou bien... Lire la suite >

Les Maliens en colère

Les Maliens en colère
Lun 08 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Après les habitants du cercle de Bandiagara, plus de 10 000 personnes ont manifesté vendredi leur colère contre « l'effondrement de l'État ».   Ils étaient des milliers, femmes, hommes, enfants, vieillards, des Maliens... Lire la suite >

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé
Lun 08 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le chef de l’Etat, dont le deuxième quinquennat s’achève en 2020, a souvent contesté la pertinence de la limitation du nombre de mandats sur le continent.   Les principaux partis d’opposition de Guinée, des associations de la société... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Intronisation du roi du Moronou du 19 au 24 Mai 2019
Dim 12 Mai 2019 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS